L'île aux chimpanzes de Pongo, le travail remarquable des volontaires pour protéger les chimpanzés
Publié par NGANDEU Patrick, le 5 Août 2017

Centre de protection de Pongo

chimpanzés-cameroun

Territoire d'une très grande diversité faunique et florale, le Cameroun compte une nombre impressionnant de primates, parmi lesquels les chimpanzes et les grands singes. Quasiment toutes les régions ont des primates dans leurs fôrets. Libres ou en captivité on peut en observer partout.
Patricia, une jeune volontaire française arrivée au Cameroun, decida un jour de recueillir les "orphélins", les bébés singes blessés, les animaux recupérés, les animaux abandonnés pour les soigner afin de les reintroduire dans leurs environnements naturels. Elle trouve une île pour installer un sanctuaire pour ses primates. Patricia va se rapprocher des autorités administratives et obtenir cette île.

L'association Papaye France

papaye-france

Située à quelques encablures de Kribi ou d'Edea, l'île de Pongo est principalement le sanctuaire de singes. Elle est baptisée île aux chimpanzés. L'association Papaye France conduite par Patricia va alors en faire son cheval de bataille, proteger et soigner les singes. Les animaux vivent en sémi-liberté dans la végétation. Les volontaires qui arrivent et sont logés dans des boukarous sur place et participent aux differentes activités de l'association. Le ravittailement se fait par la pirogue. Les habitants de l'île vont vers Kribi ou Edea pour acheter les vivres et les aliments.   Pendant votre voyage au Cameroun n'hésitez pas à aller faire un tour du côté des lîle aux chimpanzés pour saluer les ''enfants" de Patricia. Les visites de l'île se font par le truchement des membres de l'association ou des guides touristiques qui vous y conduisent. 
A force de lutte et de volonté témeraire; Patricia va se voir delivrer par les autorités camerounaises des documents lui permettant de créer sur l'île de Pongo un sanctuaire pour ses "enfants" comme elle bien les appeler. 
Les activités de l'association sont de recueillir les animaux dans les villages environnants, les ramener sur l'île, les soigner, les aider à se reconstruire et leur donner l'affection qui leur permettra de se refaire. Doucement et patiemment les volontaires vont nourrir les animaux jusqu'à ce que ce que ces derniers deviennent autonomes. Une fois devenus independants et suffisament prêts pour être reintroduit dans leur environnement normal, ces derniers vont l'être dans un espace où ils ne sont pas en danger.